Ce jeudi 17 septembre 2020, notre secteur s’est réuni en Comité wallon élargi, Comité qui s’est ensuite transformé en Congrès statutaire afin de procéder aux diverses élections et ratifications aux différents mandats postposées suite à l’annulation du congrès statutaire en avril 2020.

Ce Congrès s’est déroulé dans l’auditorium de la Maison André Genot, à la CGSP de Namur, seule salle permettant le respect des distances et avec un nombre de mandats limité (pas d’invités) afin de respecter les règles sanitaires de distanciation sociale.

 

En ouverture, notre Secrétaire général wallon, Olivier Nyssen, a fait un point sur la situation générale :

  • La situation liée au COVID bien sûr: problématiques de santé et de financement du secteur de la santé, télétravail, reconnaissance du COVID comme maladie professionnelle… ;
  • Les tentatives de mise en place d’un Gouvernement fédéral ;
  • Les changements à la tête de la FGTB : élection de Thierry Bodson comme Président de la FGTB fédérale suite au départ de Robert Verteneuil, élection de Jean-François Tamellini en remplacement de Thierry Bodson à la tête de la FGTB wallonne, mais aussi l’élection de notre camarade Patricia Vermoote, originaire du Secteur Admi, comme Secrétaire fédérale de la FGTB ;
  • La concrétisation de la réforme APE par le Gouvernement wallon ;
  • Le projet de réforme de la Province de Namur avec une projection de perte de quelque 200 emplois à terme et, d’une manière générale, de craintes concernant l’avenir des Provinces.

 

Notre Secrétaire général issu des institutions publiques, André Gilles, a ensuite fait le point de la situation dans les OIP :

  • Situation dans les centres Fédasil ;
  • Généralisation du télétravail suite à la crise COVID ;
  • Désignation des mandataires à l’AVIQ, à Famiwal et à l’ETNIC ;
  • Réforme de l’accompagnement des demandeurs d’emploi et impact pour le FOREM et ses travailleurs ;
  • Remplacement de Patricia Vermoote au comité de secteur XVII (Communauté française).

 

Les congressistes ont ensuite rendu hommage aux camarades qui nous ont quitté durant la période statutaire.

 

Le Congrès a tenu également à remercier les nombreux camarades qui ont pris leur retraite ainsi que les 3 secrétaires du secteur dont deux prendront bientôt leur retraite, Christiane et Mireille.

 

Notre camarade Claude Pirotte a ensuite présenté le rapport comptable de notre secteur pour les 4 années 2016-2020, rapport qui a ensuite été entériné par le Congrès. C’était le dernier congrès de notre camarade Claude qui a souhaité mettre un terme à son mandat de vérificateur aux comptes.

 

La partie statutaire s’est poursuivie par les différentes élections et ratifications :

  • des représentants du Secrétariat wallon ;
  • des membres des diverses régionales et interrégionales qui composent l’Exécutif wallon ;
  • de la nouvelle Commission comptable ;
  • de nos représentants au Secrétariat fédéral ;
  • des représentants à l’Exécutif du Secteur fédéral ;
  • et enfin l’examen des candidatures de nos représentants aux instances intersectorielles.

 

Notre secteur est désormais en ordre de marche pour les 4 prochaines années. Nous espérons cependant pouvoir organiser un congrès de perspectives en avril 2021 si les conditions sanitaires le permettent.

 

Notre Secrétaire général wallon a conclu le Congrès par les perspectives pour les 4 prochaines années, ces perspectives seront développées lors d’un probable Congrès au printemps 2021. D’ici là, Olivier Nyssen a abordé les points d’attention du secteur pour les semaines à venir :

  • Le Monde après COVID et la recrudescence des Nouveaux modes de Travail par un exposé des premiers travaux réalisé par un Groupe de travail « télétravail » mis en place au sein du secteur wallon ;
  • L’implémentation et le renforcement des formations sectorielles ;
  • La rédaction d’une Newsletter du secteur mensuelle.