Depuis la nomination de la nouvelle Directrice générale, le climat s’alourdit aux CRP Les Marronniers à Tournai. La coupe était déjà bien remplie quand des licenciements et des menaces de licenciement se sont succédé à cheval sur les fêtes de fin d’année.

Résultat : la CGSP et les autres organisations syndicales ont réuni le personnel ce mardi 16 janvier, la CGSP déposant d’emblée un préavis de grève. Un cortège de plus de 300 travailleurs mené par le secrétaire régional de Tournai, Pascal Douliez et la délégation de la CGSP Admi des Marronniers, s’est ensuite rendu devant la Direction pour faire entendre sa voix et son opposition aux nouvelles méthodes de « management » de la Directrice générale.

Sous la pression des travailleurs, la Direction a décidé de ne pas licencier les 3 travailleurs menacés suite à l’évasion d’un patient du quartier de haute sécurité le 31 décembre. Pour rappel, ce dernier a pu prendre la fuite par une porte abîmée qui ne ferme plus depuis des semaines, élément objectif que les syndicats – et la CGSP en particulier – ont dénoncé à diverses reprises lors de réunions de concertation officielles.

Il n’en va malheureusement pas de même pour  deux autres travailleurs déjà licenciés pour d’autres faits de moindre importance. Ces travailleurs ont été remerciés le jour où la CGSP déposait son préavis de grève, le 12 janvier dernier. Clairement, un « pétage de plomb » des responsables de l’Institution hospitalière. Et clairement, deux victimes collatérales du conflit social actuel…

C’est dans ce contexte que les vœux de la Direction ont été annulés ce jeudi 18 janvier. Mais nos camarades ne baissent pas la garde et vont s’inviter au Conseil d’Administration de l’hôpital psychiatrique. La pression est loin d’être retombée…