Plusieurs études révèlent que les pouvoirs publics et les employeurs faillissent à leur responsabilité d’offrir aux pompiers une protection suffisante contre les risques que comporte l’exposition aux substances cancérigènes, mutagènes et reprotoxiques (CMR). Les pompiers sont ainsi exposés à un double risque : le risque lié à la nature même de leur métier, mais aussi le risque lié aux conséquences de celui-ci.

EPSU_statement_network_firefighters_FR