Accord non- marchand public Wallon 2018 – 2020 : l’heure est à la négociation locale

 

Des budgets ont été dégagés afin de revaloriser les travailleurs du non marchand public wallon. Maintenant que les moyens sont là, il reste aux employeurs concernés à respecter les procédures administratives et syndicales afin de pouvoir verser la prime aux travailleurs concernés. Pour enfin tirer vers le haut les conditions de travail dans ce secteur…

 

Signé le jeudi 2 mai, l’accord pour le secteur non-marchand public wallon portant sur les années 2018 à 2020 devrait enfin se concrétiser. Pour le secteur public seul, ceci concerne 12.202,43 travailleurs ETP soit 6.405.000 millions d’euros.

Il a été convenu que les membres du personnel des institutions publiques de soins et services considérés comme secteur non-marchand relevant de la compétence wallonne (voir liste ci-dessous)[i] pourront :

  • Bénéficier, en 2019, d’une « prime » annuelle de 500 € brut[ii].
  • Choisir, à partir de 2020, entre ladite prime ou des jours de congés complémentaires équivalents à cette prime avec embauche compensatoire (modalités encore à négocier).

pour autant que cela soit négocié au niveau local (c’est-à-dire au sein des organes de négociation de chaque entité locale concernée).

 

* Cette prime sectorielle est totalement financée par la Région (pas de dépenses en plus, nécessite « juste » une inscription budgétaire).

* C’est une revalorisation (minime) bien nécessaire pour les travailleurs et tout particulièrement pour les travailleurs dont les salaires sont les plus bas.

* Elle sera également offerte au personnel du secteur non-marchand privé, il est important de l’offrir pour garder/recruter le personnel concerné.

 

[i] Les secteurs et service concernés sont les institutions publiques de soins et services relevant de la Région wallonne : MR- MRS publiques ; Rééducation fonctionnelle publique ; Promotion santé publique ; Services agréés d’aide aux familles et personnes âgées ; Services de santé mentale ; Centres de planning et de consultation conjugale ; Centres de coordination de soins et de services à domicile ; Associations de santé intégrée ; Maisons d’accueil et maisons de vie communautaire ; Services d’insertion sociale ; Accueil, hébergement et aide en milieu de vie ; Centre de formation professionnelle ; Entreprises de travail adapté ; Centre d’insertion socioprofessionnelle ; Services Médiation de dettes ; Centres de référence en médiation de dettes ; Relais sociaux ; Maisons de soins psychiatriques ; Habitations protégées pour patients psychiatriques.

 

[ii]  Une prime annuelle de 500€ brut (toutes cotisations patronales comprises) pour un temps plein effectif pour l’ensemble de la période de référence. Pour le travailleur occupé à temps partiel, le montant de la prime est calculé au prorata de la durée des prestations de travail effectuées. Elle serait payable en une fois dans le courant du dernier trimestre de l’année concernée.