Les syndicats de la fonction publique fédérale ont mené une action ce mercredi 8 mars à Bruxelles afin de protester contre le timing imposé par le Ministre Vandeput en matière d’harmonisation des allocations et indemnités. Voici le tract qui a été présenté au Ministre :

Action fédérale Tract 8-3-17

 

Pour être sûrs d’être entendus, nos camarades n’ont pas lésiné sur les moyens : ils avaient même l’oreille du Ministre !

A la sortie de la rencontre au cabinet, notre Secrétaire général André Gilles a tenu à donner l’information suivante :

« Camarades,

Nous vous remercions pour votre présence à l’action de ce mercredi 8 mars aux abords du Cabinet VANDEPUT.

En marge de cette action, une délégation du front commun syndical a été reçue par le ministre à 13 heures.

Nous avons exprimé notre insatisfaction quant au déroulement des négociations au Comité B.  

Vous connaissez les problèmes que nous rencontrons (pas de réponse aux questions posées, documents reçus trop tardivement, …)

Les négociations relatives à l’arrêté « Primes et allocations » devaient se terminer le 21 mars.

Le ministre a déclaré vouloir que les négociations soient bouclées pour Pâques, ce qui nous laisse 3 semaines supplémentaires.

Il s’est également engagé à ce que nous recevions des réponses à nos questions (budgets détaillés, propositions et contre-propositions)

La fréquence des réunions du Comité B sera augmentée (au besoin, plus d’une fois par semaine).

En conséquence, l’action prévue pour mercredi prochain est suspendue.

 

André Gilles

Secrétaire général CGSP Admi »